Comment bien choisir son enclos poulailler ?

Comment bien choisir son enclos poulailler ?

Produits associés

Si l’envie d’avoir votre propre élevage de poules vous démange depuis un petit moment, cet article est fait pour vous. Nous vous livrons ici toutes les astuces pour bien choisir son enclos poulailler.

Quelle surface par poule dans une volière ?

Une volière extérieure est une structure grillagée, entièrement close mais ouverte sur l’extérieur, avec une partie abritée pour vos poules. Conçue pour résister aux assauts du vent, du froid mais aussi des rayons du soleil, une volière sert à la fois d’abri et d’aire de jeux. Elle offre une zone de promenade à votre basse-cour mais également un espace de vie sécurisé loin des prédateurs.

Il est cependant important d’opter pour une volière de jardin à la bonne taille. En effet, tout dépend du nombre de volatiles qui vont résider dans la cage mais en règle générale, 2 m2 par poule c’est bien.

Quels critères pour une bonne volière de jardin ?

Afin d’offrir une bonne habitation à vos poules, certains éléments sont indispensables :

  • Optez pour une cage à oiseaux en métal galvanisé pour résister aux rigueurs du climat.

  • Disposez une bâche de toit pour abriter vos animaux des rayons UV.

  • Prévoyez une porte pouvant se verrouiller et offrant un accès facile.

  • Choisissez une taille adaptée de volière en fonction de votre nombre de gallinacées.

  • Misez également sur une taille suffisante pour pouvoir aménager votre cage à volatiles avec tout le confort nécessaire : pondoir, abreuvoir, mangeoire, balançoire pour poules, perchoirs, bain de sable… Il est même possible d’intégrer un poulailler en bois dans votre enclos extérieur pour faire face à la saison froide.

Où installer son poulailler dans une volière extérieure ?

Si vous avez décidé d’intégrer un poulailler au sein de votre grande volière, n’oubliez pas de la placer à un lieu stratégique.
Prévoyez de le monter sur une surface plane et surtout pas dans un endroit où l’eau risque de venir ruisseler. On ne le répétera jamais assez : les poules ont horreur de l’humidité.
De même, elles souffrent des courants d’air. Il est donc préférable de poser le poulailler dans le coin le plus abrité de la volière, côté mur si cette dernière en jouxte un par exemple.

Ensuite, gare aux prédateurs ! Ce n’est parce qu’un poulailler bois dispose d’un abri fermé qu’il faut négliger la fermeture de la porte de la volière.
En effet, vos poules font des envieuses parmi de nombreux animaux : les pies, corneilles, vipères et couleuvres volent les œufs ; les renards, fouines, belettes (et parfois même les hérissons !) attaquent les poules elles-mêmes et le chat a tendance à gober les poussins !
Il est donc important que le grillage de la volière accueillant votre poulailler ait des mailles assez serrées pour ne pas laisser passer les serpents. Toutefois, pour une double sécurité, vous pouvez très bien installer des lampes solaires répulsives à ultrasons pour faire fuir les reptiles. En plus de baliser votre jardin, elles éloigneront les nuisibles de vos cages à volaille.

Comment nettoyer sa volière pour poules ?

Projections de graines, déjections, paille souillée, plumes… Votre volière à oiseaux ne cesse de se salir au quotidien. En outre, plus le nombre de volatiles est important, plus il est nécessaire de nettoyer leur lieu de vie fréquemment. En effet, désinfecter la cage de vos animaux est indispensable pour éviter la prolifération des parasites amenant la maladie. Des poules en bonne santé sont des poules ayant une bonne hygiène de vie.

Ainsi, pour stopper le développement des bactéries, respectez bien ce programme :

  • Enlevez régulièrement les fientes des récipients d’eau et de nourriture ainsi que des pondoirs.

  • Ne laissez pas trainer des graines un peu partout au risque qu’elles pourrissent avec le temps ou attirent les rongeurs.

  • Une fois par semaine, videz tout l’enclos à poules et jetez la paille sale pour la remplacer. Frottez les taches tenaces au vinaigre de jardin naturel puis rincez à grand jet d’eau. Bien entendu, assurez-vous que le sol soit parfaitement sec avant d’y disposer de la nouvelle paille fraiche.

  • Une dernière chose que l’on oublie souvent : profitez-en pour vérifier la bonne étanchéité du toit ! Que ce soit celui de votre poulailler bois intégré au sein d’une volière ou une toile imperméable placée sur le sommet grillagé, la pluie ne doit pas passer.