Comment bien installer sa serre de jardin ?

Outre le fait que le coût des fruits et légumes ne cesse d’augmenter, nous aimons dorénavant savoir d’où provient notre nourriture. L’engouement pour le jardinage n’est donc pas prêt de s’essouffler et cela tombe bien : nous vous livrons ici comment bien installer sa serre de jardin et s’assurer ainsi un potager fleurissant.

Quelle serre jardin pour quelle plantation ?

Pour éviter des mauvaises surprises quand Dame Nature se met en colère, il est nécessaire de semer sous abri.

En effet, une serre agricole est très utile pour vos plantes potagères : elle permet de faire pousser vos graines dans un environnement plus favorable qu’en plein air et d’obtenir une récolte plus tôt et plus abondante. Vous pouvez ainsi cultiver votre potager dès le début du printemps sans craindre les gelées tardives et ce, jusqu’à la fin de l’été.

D’autre part, la serre de jardin protège également vos cultures de l’attaque des oiseaux pilleurs.

Dans le commerce, les serres potager se présentent sous différentes formes en fonction de ce que vous souhaitez y faire pousser. Vous pouvez y trouver de grandes serres maraichères (en structure rigide formée de panneaux polycarbonate ou dotée d’une bâche armée recouvrant des arceaux métalliques), des tunnels maraichers pour les semis en ligne (sous forme de tunnel accordéon, mini serre ou tunnels de forçage) et des serres à tomates.

Il existe également des serres de balcon ou des abris pour plantes pour protéger vos fleurs fragiles l’hiver.

Quel emplacement optimal pour sa serre de jardin ?

Pour une meilleure efficacité, il est nécessaire d’installer une serre pour cultures dans l’endroit le moins ombragé du jardin et si possible pas à l’autre bout du terrain. Mieux vaut qu’elle soit rapidement accessible ou proche d’un point d’eau donc pas trop éloigné de votre habitation.

Certains tunnels de forçage en plastique rigide transparent présentent des perforations à la surface pour permettre une meilleure circulation de l’air et éviter que les végétaux ne brulent sous l’effet de la chaleur. Il faut donc éviter de les placer sous des arbres afin que les feuilles ne bouchent pas ces aérations. Souvent livrés avec des piquets de fixation, ils peuvent toutefois s’enlever facilement pendant les journées de grosse chaleur et se remettre le soir quand la fraicheur tombe.

En outre, n’oubliez pas que vos tunnels accordéons doivent avoir une hauteur suffisante pour le bon épanouissement de vos pousses. N’installez donc pas cet abri au-dessus de n’importe quelle culture : des salades sont idéales par exemple, pour être suffisamment espacées sans toucher la bâche plastique.

Concernant les serres à tomates, la bâche de protection reposant sur l’armature permet de les protéger de la pluie et de réduire le risque de maladies comme le mildiou. Cependant, elle est ouverte aux extrémités et en bas pour une bonne aération, il faut donc éviter de placer une de ses extrémités face au Nord.

Enfin, pour les grandes serres maraichères (sous lesquelles vous pouvez tenir debout et circuler librement), il est impératif de choisir un terrain plat et le plus possible à l’abri du vent. Préférez un sol qui n’a pas tendance à devenir boueux à la moindre pluie et envisagez d’y disposer un chemin de caillebotis plastiques emboitables.

Comment réussir le montage de sa serre tunnel de jardin ?

Avant tout, pensez à faire l’inventaire de toutes les pièces avant le montage de votre abri et prévoyez d’être à plusieurs pour monter la structure sans l’endommager (ce qui annulerait sa garantie).

Afin de permettre une meilleure fixation de la bâche de serre, les jardiniers expérimentés ont pour habitude de creuser une petite tranchée autour de l’abri, d’y rentrer les extrémités de la toile plastique et de recouvrir de terre. La bâche ainsi enterrée ne pourra pas s’envoler même par vent violent. Attention cependant, il ne faut pas creuser trop près des arceaux : prévoyez une quinzaine de centimètres pour ne pas fragiliser la base de la structure.

Pour finir, n’oubliez pas qu’en cas de dommages sur votre serre agricole lors d’intempéries, ces derniers doivent être pris en charge par votre assurance habitation qui couvre ce genre d’incident. Il s'agit parfois d’une option que les particuliers doivent demander et qui est valable pour les aménagements extérieurs tels que les serres, les vérandas et les tonnelles. Dans tous les cas, une franchise est souvent imposée par l’assureur.

 Le montage d'une serre tunnel accordéon en vidéo :