Comment tailler et entretenir ses rosiers ?

Comment tailler et entretenir ses rosiers ?

Signe de romantisme, les roses sont populaires au jardin. Du plus bel effet lorsque vous les offrez, elles ne sont pas difficiles à faire pousser, il suffit de suivre le guide…  

Comment assurer une belle floraison à ses rosiers ?

On dira ce qu’on voudra, un jardin a plus de charme avec de beaux rosiers odorants. Avec l’arrivée des beaux jours, ils fleurissent les uns après les autres dans une explosion de couleurs et cela dure jusqu’à la fin de l’été pour certaines espèces.

Néanmoins, pour que vos roses s’épanouissent en toute santé, nous vous recommandons d’appliquer les 4 conseils suivants :

  • Désherber régulièrement. Enlever les grandes herbes à la main puis griffer la terre pour ôter toutes les petites racines et aérer le sol du même coup.

  • Pailler le sol pour protéger du froid en hiver et conserver de la fraicheur en été. N’oubliez pas cependant qu’un paillage bois ou ardoise n’est pas infaillible : les chats et les oiseaux ont tendance à gratter le terrain et le vent à éparpiller le reste. La meilleure solution est d’installer une bâche de paillage ou une jolie toile de jute.

  • Couper les fleurs dès qu’elles se fanent.

  • Ne pas mouiller les feuilles lors de l’arrosage.

Comment soigner des rosiers malades ?

Si certains de vos rosiers commencent à se faire coloniser par les pucerons, déposez du marc de café séché au pied de vos plantations. Il s’agit d’un répulsif naturel anti-puceron qui sert également d’engrais. Biologique et économique, le marc de café est une astuce de grand-mère pour rosiers qui a fait ses preuves.

Si toutefois les feuilles de votre arbuste jaunissent, c’est qu’il peine à assimiler le fer nécessaire à son bon développement. C’est le plus souvent dû à un sol calcaire et cela mérite alors un apport en engrais spécial rosier.

Mais la maladie la plus fréquente des rosiers du jardin (et la plus redoutée par les jardiniers) est celle des taches noires qui parsèment le feuillage. Dans ce cas précis, il ne faut surtout pas arroser les feuilles et bien ramasser toutes celles qui tombent pour ne pas contaminer le sol. Il faut alors les mettre aux déchets verts plutôt que dans le compost. Ensuite, un traitement curatif s’impose. Armez-vous d’un bon pulvérisateur à dos et arrosez vos plantes avec de la bouillie bordelaise.

Quand tailler les rosiers ?

La période idéale pour la taille des rosiers se situe après la chute des feuilles et hors période de gel. De novembre à mars donc, lorsque la plante est au repos végétatif.

Comment tailler les rosiers ?

Les épines étant douloureuses, pensez avant tout chose à vous équiper de gants de jardin spécial rosiers de qualité.

D’autre part, le nettoyage au préalable de vos outils de coupe est important. Nous vous conseillons d’utiliser pour cela un bactéricide naturel tel que le vinaigre ménager 9,5°. Le sécateur utilisé doit être bien propre et aiguisé pour une coupure nette qui cicatrise vite. Il est d’ailleurs plus recommandé de tailler vos plantes le matin pour que la plaie ait le temps de sécher avant l’humidité du soir.

Concernant la coupe de vos rosiers en elle-même, cette dernière doit s’effectuer juste au-dessus d’un bourgeon (appelé aussi œil), en biseau, et orienté dans le même sens du bourgeon.

Comment déplacer un rosier ?

Si malgré tous vos soins votre rosier fait grise mine, changez-le de place. Il n’a peut-être pas un ensoleillement suffisant. Vous pouvez tout à fait le replanter ailleurs à condition que d’autres rosiers n’aient pas péri à l’endroit choisi. Lorsque cela arrive, ils laissent une toxine en terre qui affecte les autres rosiers à leur tour.

Ensuite, mieux vaut attendre la saison où la sève est en repos pour effectuer votre changement, misez sur fin novembre : « À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ».

Déplacer un rosier, à faire la veille :

  • Désherber soigneusement autour du rosier concerné pour ne pas emporter les mauvaises herbes avec.

  • Tailler l’arbuste pour faciliter son transport dans un chariot de jardin

  • Arroser abondamment pour ameublir le sol.

  • Préparer sa future place : creuser un trou d’environ 50 cm de diamètre par 50 cm de profondeur et y incorporer du terreau.

Déplacer un rosier, à faire le jour J :

  • Nouer les branches du rosier ensemble pour faciliter son extraction.

  • Déterrer le rosier en prenant garde de ne pas sectionner de racines.

  • Le placer immédiatement dans le trou prévu, de façon à ce que le collet (point de greffe entre les tiges et les racines) soit enterré et affleure au niveau du sol.

  • Reboucher et tasser la terre.

  • Rabattre le rosier à environ 15 cm du sol pour lui donner de la vigueur.

  • Arroser copieusement.