Tuteurs à tomate : comment les mettre en place?

Tuteurs à tomate : comment les mettre en place?

Il est temps de mettre en place vos tuteurs à tomate. En effet, nous sommes mi-mai, le risque de gel est normalement passé et le beau temps devrait s’installer.

Un bon tuteur est un tuteur solide

Vous savez déjà comment obtenir de belles tomates grâce à quelques astuces toutes simples pour éviter les maladies. L’important reste donc de bien fixer vos tuteurs à tomates  pour que vos plants puissent se développer de manière optimale. Il doivent être plantés profondément en terre (environ 20 cm) pour être bien stables et pour que le vent ne les fasse pas bouger. Le tuteur doit aussi résister à l’humidité surtout au niveau du pied qui va être arrosé régulièrement.

Astuce Shopix :

Si vous êtes un bon jardinier et que vos tomates se développent bien, vous allez devoir gérer le problème du poids pour éviter que les tuteurs ne penchent. Voici la solution : en haut de chaque tuteur une perforation est faite afin de vous permettre d’y passer un fil de fer. Tendez bien ce dernier et reliez-le à deux poteaux solides bien ancrés dans le sol. Tous vos tuteurs seront ainsi réunis en leur sommet par une ligne de fil de fer leur offrant une meilleure stabilité.

Choix du matériau

Concernant le matériau, les puristes préféreront les branches de noisetier désinfectées et enduites de bouillie bordelaise. Cependant, cela nécessite de l’entretien car les champignons ont tendance à s’insérer dans les fissures du bois. Il existe un peu partout dans le commerce des tuteurs en acier ou en aluminium qui sont résistants au temps et ne nécessitent aucun entretien. Économiques et très vite installés, ce sont les plus utilisés actuellement car ils résistent le mieux aux intempéries et aux surcharges. Chez Shopix, nos tuteurs à spirale sont en acier galvanisé. C’est-à-dire qu’ils sont recouverts d’une fine couche de zinc pour résister à la chaleur et à la corrosion. Lorsque les tomates poussent, elles s’enroulent naturellement autour de la tige en grimpant. Vous n’avez donc pas besoin d’attaches. Il suffit juste parfois de les guider un peu si la tige part de côté mais c’est tout.

Pour finir, n’oubliez pas de prendre en compte les variétés de tomates que vous plantez. Certaines sont de plus gros volume et d’autres ont tendance à monter beaucoup plus haut. C’est cela qui va déterminer le choix de votre installation.

S.V